Théâtre de Carouge

Site principalPlan du siteArchives


La Contrebasse

Patrick Süskind - texte français de Bernard Lortholary

Grande salle François-Simon

du 31 janvier au 5 février 2006

ej3ak1ub

Objet de discours amoureux et d'une haine féroce, la contrebasse est dévoilée par son instrumentiste comme instrument de travail et parfois de torture. Le musicien raconte, sur les modes alternés de la conférence ex cathedra et de la confession improvisée, son existence tour à tour terne et exaltante. Adressée au spectateur, la confidence mêle courage, mesure et soupirs. Irritation, frustration ou ivresse, tout est en relation avec le nœud de chagrin qui fait vivre le musicien et le fera peut-être un jour crier le nom de sa bien aimée, «Sarah», dans un silence sacré.

ej3ai7zd

À travers le rapport passionné et conflictuel que le personnage entretient avec son instrument, s'improvise un cours délicieux sur l'histoire de la musique et sur la pratique de la contrebasse, burlesquement placée dans une fiction à la fois musicologique et tragique. L’orchestre symphonique devient la métaphore de la société, et la contrebasse est l’image de la femme secrètement aimée. Le discours se porte à la hauteur du mythe, mêlant allègrement les évocations absurdes et les éléments rationnels de l'existence.

ej3akdni

Michel Kullmann a créé en français ce monodrame où la parole est donnée à quelqu’un, dont l’activité se dissout ordinairement dans l’orchestre, qui voudrait sentir les projecteurs s'arrêter sur lui. Il le reprend périodiquement depuis vingt ans, parce que ni lui ni le public ne se passent de cette inénarrable partition.

Un spectacle de et avec Michel Kullmann

Jean-Philippe Roy

Lumières

Voyage allemand
Monodrame comique - 20ème siècle
Reprise
Durée 1h30

Animation

Conférence - débat

jeudi 2 février 2006 à 20h30

Grande salle François-Simon

Dans le cadre de l'exposition "Vue du Théâtre de Carouge - Atelier de Genève et de ses artistes à travers le Dictionnaire du théâtre en Suisse"

avec Rita Freda, chercheur en études théâtrales,
Michel Porret, historien (Université de Genève) et
Joël Aguet, Directeur de la rédaction romande du "Dictionnaire du théâtre en Suisse".
Débat animé par Daniel Jeannet, journaliste.